J’aime

J’aime ton odeur, ce parfum qui réveille
au matin de nos sueurs et que les corps amènent.
Quand la nuit fut trop courte, et que le temps nous prive
de cette belle tendresse qui nous est fugitive.

J’aime la douceur, le contact de ta peau,
mes doigts caressant tes cheveux,
évoquant à mes sens des senteurs d’abricot.
Quand petit j’ai goûté ces fruits-là près des miens.

J’aime à passer mes mains tout auprès de tes cuisses
en silence et sans bruit, just un son langoureux.
C’est ton souffle qui aspire, révélant au délice.
Le plaisir infini de ton corps amoureux.

2 Gedanken zu “J’aime

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.