il n’y aura jamais de mots

Je crains qu’il n’y aura jamais de mots assez forts sur cette terre, jamais de qualificatifs ou d’adjectifs suffisamment équivoques, pour décrire ce que je ressens lorsque mes doigts rencontrent ta peau. Moi, qui pourtant ait lu des centaines de livres, je suis à cours de mots lorsqu’il s’agit d’évoquer ce moment, le moment exact où le bout de mes doigts entre en contact avec la surface chaude et lisse de ton corps. C’est comme si tout s’éclairait autour de nous, tu vois? C’est comme si des milliers de petites décharges me parcouraient l’échine, comme si la terre ne tournait plus, comme si le temps s’était arrêté. Enfait, c’est bien plus que cela. Alors, à défaut d’en parler, je ferme les yeux : et comme par magie, te voilà debout devant moi, si proche que je pourrais presque te toucher, si seulement tu étais là.

Ein Gedanke zu “il n’y aura jamais de mots

  1. Je connais bien cet état d’esprit, où la proximité avec l’autre n’existe que trop souvent en pensée !
    Mais, après tout, l’amour est un idéal trop élevé pour l’user au quotidien…

    Gefällt 1 Person

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.