Les mots

Derrière mes mots, il n’y a rien.
Seulement quelques sentiments anciens
Qui ne savent pas faire sortir
L’émotion de mon plus simple désir.

Et ton ombre les cache bien,
Ces mots qui déchirent mon poitrail
Quand il m’arrive soudain
De vouloir percer une muraille.

Ou un mur sur lequel tu déteins.
Un mur imprégné de ces mots,
Des mots qui te vont si bien
Et qui me collent à la peau.

Derrière mes mots, il n’y a rien.
Ou plutôt, il n’y a que toi.
Mais qui suis-je ? Je ne suis rien
Pour croire que tu t’intéresses à moi.

©Émilia